VODAFLOR L'eau structurée par Vortex Dynamisation et restructuration de l'eau

La technologie Voda

voda-appareil-fabrication-vortex-eau-structure

Les ondes de torsion génératrice d’eau structurée sont décrites depuis bientôt un siècle par les physiciens (russes surtout) et leur existence prouvée par Nicolaï Kosyrev depuis les années 1950.
Tous les objets et particules qui tournent émettent un champ spécifique de torsion ou champ de spin, et les cylindres ou cones (pylones) émettent également ces champs qui se déplacent des milliards de fois plus vite que la lumière. Ils transcendent le temps et l’espace et ils relient tout dans l’univers, tant les formes que les consciences qui les habitent.
Ils seraient “antérieurs” aux forces connues de la physique quantique (gravitation, électromagnétisme, forces nucléaires faible et forte) et capables d’interagir avec elles. Ce serait la “pièce manquante” susceptible de permettre une vision unifiée de notre monde.
La nature de ces champs peut être bénéfique ou nocive pour les organismes vivants : ainsi l’académicien russe Vladimir Kaznachéev décrit les champs de torsion gauches comme néfastes ou déstructurants, et les champs de torsion droits comme favorables et structurants.


L’eau est un support très sensible à toutes sortes d’influences, qu’elle garde en “mémoire” et transmet à tous les organismes vivants. Elle capte très bien ces champs de torsion et peut les conserver longtemps après la fin de la stimulation. Si l’on jette une barre de fer dans l’eau, elle descend directement au fond, tandis que si l’on donne une forme particulière au même poids de fer, on constate qu’il flotte. Cette banale observation atteste du lien entre la forme et la gravitation et démontre la force antigravitationnelle qui est dans l’eau (la fameuse “poussée d’Archimède”).

Victor Schauberger a montré ainsi au siècle dernier qu’on pouvait faire flotter des bois très lourds sur de longues distances grâce aux champs de torsion (ou vortex) induits dans l’eau par l’agencement des berges (courbures et angles choisis). Il vit comment les gros poissons franchissent les cascades en apesanteur les nuits de pleine lune… L’étude minutieuse de ce phénomène l’a conduit, sa vie durant, dans la recherche appliquée aux champs antigravitationnels.

Notre ADN ne peut fonctionner sans eau, et la qualité de l’eau que nous absorbons (boissons, aliments, douche ou bain…) affecte sans cesse notre fonctionnement cellulaire. Cet ADN contient 3 % de gènes codant pour le corps physique et 97 % de gènes dont la fonction est mal connue (régulations psychiques ? Accès au non-local ?), et c’est dans ces gènes que se trouve notre signature identitaire (quand on cherche un criminel, c’est là que l’on regarde…)

La double hélice de l’ADN est manifestement construite à partir des champs de torsion, comme toutes nos protéines… et donc notre identité, pas seulement physique. Pour créer des champs de torsion (selon les chercheurs russes), il faut utiliser une géométrie sacrée (celle de la nature) basée sur le nombre d’or PHI : 1,618…
Si la résonance morphique est une réalité scientifique, et qu’elle agit à distance dans nos ventricules cérébraux, alors nos rythmes cérébraux (liquide céphalorachidien) peuvent suivre le mouvement proposé, les rythmes de base et les transferts interhémisphériques reprendre, et l’équilibre nerveux et corporel changer aussitôt. Ce que montre incontestablement la caméra de Korotkov en quelques minutes.

vodaflor-restructuration-de-l-eau-par-vortexL’appareil VODA est conçu dans le respect des proportions dorées tant dans son cadre, la section des tubes, les pas de torsion, les proportions de la matrice de sortie, le rythme des séquences de dynamisation (suite de Fibonacci), de sorte qu’il émette à la fois des ondes de torsion statiques même quand l’eau ne coule pas au travers, et dynamiques en plus quand l’eau coule et prend les rythmes.
Les résonances morphiques sont immédiates dès l’ingestion de l’eau dans le corps (ou dès l’immersion). Elles modifient les structures aqueuses du corps même à distance : résonance holographique. Les rythmes 1-3-5-8-13 sont associés aux fréquences électromagnétiques du cerveau (en Hertz), et aux états de conscience correspondants (sommeil profond, léger, détente et veille active). Les deux derniers rythmes 8 et 13 Hz sont associés au champ magnétique terrestre, ou résonance de Schumann.
La déstructuration de la mémoire de l’eau par rotation antihoraire (gauche) est utilisée en phase montante, et sa restructuration en phase descendante synchronise les deux vortex (gauche et droit) avant de les mélanger en torsion droite, constructive, dans la matrice de sortie.

voda-vortex-eau-restructureeEn plus des résonances morphiques très structurantes pour la conscience (“archétypales” : Arbre de Vie de la tradition hébraïque et cabalistique), VODA intègre des angles et des métaux dont les fonctions sont couplées à l’eau et à l’ouverture de notre ADN, auxquels s’ajoute un petit secret de fabrication…

Ceci explique pourquoi les réponses de l’organisme sont aussi rapides, et pourquoi l’ouverture et le centrage se font aussi bien sur les fonctions biologiques que psychiques et mentales avec un seul verre d’eau !

Ajoutez le bain et la douche, la cuisine et l’arrosage du jardin, le soin aux animaux et aux humains (faites boire et buvez vous-même avant tout soin, de quelque nature qu’il soit) et regardez ce qui se passe…

Comprendre le principe des champs de torsion passifs et de l’eau structurée